Agenda des manifestations

Oct
5
mar
SÉISME @ L'ODYSSÉE
Oct 5 @ 20 h 30 min

La conversation de ce couple nait d’une première question, tentée timidement par le mari, dans les rayons d’une grande enseigne suédoise : et s’ils avaient un enfant ? De cette première interrogation en découlent de nombreuses autres, sur l’idée de mettre au monde un bébé dans un monde où les catastrophes écologiques s’accumulent, sur les névroses familiales, l’équilibre fragile d’un couple et ce qui peut le menacer…
Ces discussions génèrent chez nos protagonistes une certaine anxiété vis-à-vis de l’avenir, mais engendrent également de savoureux échanges sur le sens de la vie, avec toutes ses joies, ses peines et l’amour.
La Cie Théâtre du Prisme nous offre ici un moment de théâtre réjouissant avec un texte brillamment construit, qui explore la notion d’engagement et de responsabilité. Le dialogue est vif et rythmé avec en prime, tout ce qui fait le sel des textes anglosaxons : humour, vitalité et efficacité. Plébiscité par le public lors du Festival d’Avignon off en 2019, ce spectacle a également été un des grands coups de cœur de nombreux programmateurs.

 

crédit : Bruno Dewaele

Nov
9
mar
NOIRE @ L'ODYSSÉE
Nov 9 @ 20 h 30 min

Noire est le récit du combat d’une femme contre la violence raciste et l’absurde formule ségrégationniste : « Séparés mais égaux ».
1955, Montgomery, sud des États-Unis. Dans le bus qui la ramène du lycée, Claudette Colvin, du haut de ses 15 ans, refuse de céder sa place à une passagère blanche comme l’imposent les lois Jim
Crow qui régissent le pays. C’est le début d’un combat politique d’ampleur contre la ségrégation dans la ville où Rosa Parks accomplira quelques mois plus tard le même acte d’opposition.
La comédienne Sophie Richelieu, toute en énergie et en nuances, prête sa voix à la jeune fille et aux militants de la lutte pour les droits civiques. Le trait souple de Charlotte Melly fait naître à l’écran les rues, le tribunal et la foule engagée dans le mouvement, au fil d’un dessin en noir et blanc qui éclot et s’efface sous nos yeux. Comme une invitation à connaître, entendre et partager. Et à faire l’expérience de l’altérité.

Crédit : Hélène Harder

Déc
16
jeu
DÉSOBÉIR @ L'ODYSSÉE
Déc 16 @ 20 h 30 min

Comment s’inventer soi-même ? Quatre jeunes femmes, filles, petites-filles ou arrière-petites-filles d’immigrés, se racontent dans une pièce de théâtre composée à partir de leurs témoignages.
Elles ont moins de 25 ans et leur culture française se mêle à celle de la Kabylie, de l’Iran, de la Turquie et du Cameroun. Un jour, elles ont dû désobéir, dire non, pour vivre pleinement qui elles sont. Elles racontent leur résistance aux assignations familiales, religieuses et sociales dont elles font l’objet, leur détermination à trouver leur place dans la société. Désobéir donc, pour s’épanouir et se construire. Rien ne les arrête : elles chantent, dansent, interprètent et subliment sur scène ces parcours de vie. Impossible de ne pas se laisser gagner par leur joie d’être ensemble : elles rayonnent. Dans un monde souvent violent où il faut lutter pour tracer sa route, elles empoignent leurs vies, victorieuses et désobéissantes. Libres, radieuses et joyeuses.

crédit : Axelle De Russe

Jan
11
mar
AU MILIEU DE L’HIVER J’AI DÉCOUVERT EN MOI UN INVINCIBLE ÉTÉ @ L'ODYSSÉE
Jan 11 @ 20 h 30 min

Comme beaucoup de Français, Lilas et son frère Harwan ont une
partie de leur histoire cachée de l’autre côté de la Méditerranée,
en Algérie. Une histoire qui bégaie, qui a besoin d’un pont pour
aller d’un mot à l’autre. Une histoire nichée dans les plis de la
société et dans la mémoire verrouillée de leur mère.
Depuis toujours, Lilas a la nostalgie de ce pays qu’elle ne connaît
pas, quand Harwan, lui, s’en désintéresse totalement, estimant que
tout ça ne les a jamais regardé en face. Lilas, gravement malade,
veut traverser la Méditerranée et Harwan veut l’en empêcher. Elle
a cette singularité de vivre au présent en enquêtant sur le passé,
pour poser les pierres de ce futur qu’elle ne connaîtra pas.
La rencontre avec Méziane, Algérien vivant en France depuis
peu, musicien et prof d’arabe à ses heures perdues, va venir créer
un lien entre ces deux pays qui ne se comprennent pas et cette
fratrie qui ne se comprend plus

Crédit : Simon Gosselin

Fév
25
ven
LA GUERRE DE TROIE (en moins de deux !) @ L'ODYSSÉE
Fév 25 @ 20 h 30 min

De la naissance divine de la belle Hélène à la colère d’Achille,  de la Pomme d’or aux ruses d’Ulysse, vous saurez tout des légendaires aventures des héros, dieux et demi-dieux de la  Guerre de Troie… Et en moins d’une heure et demie, s’il vous plaît !
Sept comédiens et un pianiste sont réunis autour d’une grande table et de quelques objets inattendus, qu’ils manipulent pour revisiter ces histoires remplies de héros, dieux et demi-dieux.
Le récit choral est mené tambour battant, avec l’insolence rafraîchissante d’une dynamique de troupe, un rythme emballé, un humour décalé, sans rien perdre de la poésie épique et tragique de l’Histoire. Jamais un monument antique n’aura résonné aussi vivement avec nos mythologies modernes.
Une épopée homérique racontée et chantée avec humour et inventivité, à (re)découvrir en famille.

Crédit : Laure Ricouard

Avr
26
mar
COWBOY OU INDIEN ? @ L'ODYSSÉE
Avr 26 @ 20 h 30 min

Aujourd’hui, qu’est-ce qui réunit Martin et Benoît Fournier ? Ils sont frères, c’est tout, et c’est déjà trop ! Devenus adultes, tout semble les séparer. Ils trainent avec eux les traces indélébiles de l’enfance et les promesses qu’elle n’a pas tenues…
Remonte alors à la surface toute la nostalgie de l’enfance et ses jeux, ses secrets, ses attentes mais aussi ses peurs et rancœurs. Au sein de la fratrie, tous les jeux d’alliance, de rivalité et de conflit sont possibles… Cherchant à saisir cette infime frontière entre amour et haine, disputes et complicités, les deux frères passent au tamis leurs comportements, erreurs et décisions passées pour comprendre ceux qu’ils sont aujourd’hui.
Cowboy ou indien ? questionne la complexité des liens familiaux, en se penchant sur ceux qui animent une fratrie. Une fresque théâtrale qui convoque à la fois l’émotion et l’idiotie, l’absurde et le grinçant, la tendresse et la cruauté.

Crédit : Pascal Boudet